Les Etats-Unis ont retiré leur candidature pour le renouvellement des 54 Tiger suisses

Les Etats-Unis ont retiré leur candidature pour le renouvellement des 54 Tiger suisses

Comment expliquer cette attitude en apparence incompréhensible des autorités américaines ? Jusqu’à présent, l’armée de l’air suisse était équipée d’avions américains en particulier avec le F/A-18 que Boeing s’est engagé à moderniser. Dassault avait perdu ce marché au cours des années 90 alors que la Suisse avait acquis au total 61 Mirage français jusqu’en 1983. Certains émettent l’hypothèse que Washington n’ pas apprécié la relation que la Suisse entretient avec l’Iran (cf. la signature signé le 17 mars 2008 du contrat gazier de 20 milliards de dollars entre la Suisse et l’Iran). Mais il se peut aussi que les Américains aient estimé qu’ils risquaient de perdre le contrat étant donné le contexte suisse actuel (population très réticente sur l’augmentation des dépenses militaires). Comme l’indiquait la Tribune.fr le 30 avril dernier, quatre fabricants ont été invités à faire une offre pour le renouvellement d’une partie de la flotte d’avions de combat suisse. Le français Dassault, le consortium européen EADS et le suédois Gripen International. Le département fédéral de la Défense suisse a regretté cette décision. Le prochain avion de combat suisse sera donc européen. Les Suisses cherchent à acquérir entre 20 et 30 appareils. Les tests seront effectués cet été en Suisse. Suisse Info a précisé que le Gripen était le mieux placé en termes de coût car les électeurs suisses seront sollicités pour accepter l’achat.

Sources :
http://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr&msg-id=18553
http://www.swissinfo.ch/fre/index.html?siteSect=15045&ne_id=9040930&programId=&type=realaudio&bcst=y
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=40898
http://www.swissinfo.ch/fre/a_la_une/Une_attaque_ponctuelle_contre_une_Suisse_fragilisee.html?siteSect=105&sid=8948414&rss=true&ty=st