Les nitrates sont-ils vraiment toxiques pour les nourrissons ?

Les nitrates sont-ils vraiment toxiques pour les nourrissons ?

Des cas de méthémoglobinémie ont été rapportés depuis 1945 jusque dans les années 70. Depuis quelques années il y a un questionnement sur l’origine précise de ce syndrome empêchant les globules rouges de transporter l’oxygène et pouvant causer la mort des nourrissons.  Dans la majorité des publications, on identifie les nitrites comme la cause de l’oxydation de l’hémoglobine en méthémoglobine. Les points de vue divergent quand il s’agit de savoir si la source des maux provient d’un composé nitré (nitrite, oxyde nitrique) ou de la présence de germes.
Pour certains les nitrates sont innocentés. Les partisans de la réduction exogène des nitrates en nitrites affirment que la transformation aurait lieu uniquement dans les eaux contenant une grande quantité de germes. Une publication de l’ « European chemical industry ecology and toxicology centre » rapporte que bouillie, l’eau peut être consommée sans risque avec une teneur en nitrate atteignant 2g/L (la norme maximum en vigueur étant 50mg/L)*. Les germes (non pas les nitrates) seraient à l’origine d’une irritation intestinale produisant de l’oxyde nitrique responsable de la méthémoglobinémie. Les nitrates seraient absorbés avant d’atteindre le côlon et ne pourraient rentrer en contact avec les bactéries présentes dans cette partie de l’intestin. La réduction dans le plasma sanguin n’aurait pas non plus lieu.
Pour d’autres, les nitrates sont transformés en nitrites dans l’estomac. La faible acidité (Ph>5) de l’estomac des nourrissons de moins de 4 mois et la flore microbienne présente permettrait la réduction des nitrates en nitrites. Les fœtus seraient en plus mauvaise posture encore car leur hémoglobine réagit plus facilement à l’oxydation par les nitrites.

Les bouteilles d’eau qui conviennent aux nourrissons ont un symbole ou une mention sur leur étiquette, l’AFSSA fixe le taux maximal autorisé. L’OMS préconise pour les enfants des taux maximum de nitrite de 3 mg/L pour une exposition à court terme et à 0,2 mg/L pour une exposition à long terme.

Sources :
http://www.afssa.fr/Documents/EAUX-Fi-NitratesNitrites.pdf
http://www.who.int/water_sanitation_health/dwq/gdwq3rev/en/
Ecetoc Les nitrates dans les eaux potables. Rapport technique n° 27   European chemical industry ecology and toxicology centre, 1990

* (L’ECETOC est financé par ses membres qui comprennent 50 compagnies majeures ayant des intérêts dans l’industrialisation et l’utilisation de produits chimiques.) http://www.ecetoc.org/overview