L’ambigüité américaine à l’égard des passionnés américains du coal rolling

L’ambigüité américaine à l’égard des passionnés américains du coal rolling

Apparu en 2014 aux Etats-Unis, en réaction à la volonté du Président Obama de renforcer les normes de pollution en CO2, le coal rolling consiste à produire volontairement des gaz d’échappement noirs en installant un pot spécifique sur un pick-up diesel.

Il serait utile de donner davantage de visibilité à ce phénomène qui connaît déjà une popularité importante. Cette attitude provocatrice entre en résonance avec l’idéologie climato-sceptique. Elle souligne les contradictions de la société américaine qui se prétend à la pointe de la lutte contre la pollution automobile alors qu’une partie de ses membres s’amusent à polluer pour le plaisir. En effet, l’Agence américaine pour l’environnement (EPA) qui a joué un rôle important dans l’affaire Volkswagen, conduit des contrôles auprès des vendeurs d’équipements permettant le coal rolling. L’EPA se refuse à demander l’interdiction desdits équipements, au motif que leur utilisation n’est illicite que sur la voie publique.