La nouvelle dimension stratégique de la conquête des océans

La nouvelle dimension stratégique de la conquête des océans

 

 

Le 16 août 1858, après plusieurs tentatives, la première communication a lieu entre l’Amérique du Nord et l’Europe.  La Reine Victoria, Reine du Royaume-Uni de Grande Bretagne et James Buchanan, quinzième Président des Etats-Unis, ont pu se transmettre un message de 100 mots en 1h07, grâce aux câbles télégraphiques transatlantiques au fond de l’océan Atlantique. Ces pays sont les deux grands acteurs historiques. Depuis cette date, les câbles sous-marins de télécommunication ont permis de réduire considérablement le temps de transmission des communications inter continentales.

Après 161 ans d’innovation dans ce domaine, les câbles en fibres optiques ont été un accélérateur de puissance, de volumétrie et ont créés une révolution dans les télécommunications. Ils sont très convoités par les Etats, les armées, les sociétés privées, les industries, les utilisateurs d’internet. Ces infrastructures transportent 99% des communications mondiales contre 1% satellitaires.

En France, 80% du trafic généré par les internautes français part vers les Etats-Unis. Les Etats-Unis captent l’essentiel du trafic mondial. Les opérations commerciales, financières, militaires, administratives, énergétiques dépendent de ces infrastructures maritimes. Les enjeux et les risques sont nombreux. La maîtrise de ces infrastructures est un atout stratégique en termes de puissance, comme l’évoque le Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité nationale (SGDSN), dans son étude « Chocs futurs » (p16). Les câbles sous-marins sont d’une importance stratégique pour le réseau international de l’économie mondiale.  Ce réseau est conçu pour être résilient. Toutefois, des menaces sont présentes, la guerre d’information entre les nations est présente depuis de nombreuses années. Les câbles sous-marins, les nœuds, les sites d’atterrissements peuvent être des cibles d’attaques, Camille Morel(1), Doctorante à l’Université Jean Moulin Lyon III, parle « d’infrastructures critiques, décisives pour notre société »..  Depuis quelques années, on voit apparaître de nouveaux acteurs privés dans cette économie. Public, privé, les nations, la conquête industrielle et territoriale fait rage dans ce secteur hautement stratégique où la réglementation internationale est si faible face à l’immensité des océans.

 

Geneviève Touboul Ergand

 

Lire le PDF :Lanouvelledimensionstratconquêtedesocéans