Les guerres informationnelles dans le milieu des traders

Les guerres informationnelles dans le milieu des traders

Ordinateur, Bureau, Commercial

 

Le monde financier est avec le monde du renseignement l’un des deux plus opaques au niveau mondial. L’amiral Lacoste faisait déjà ce constat au début des années 2000. Cette opacité masque à la fois la dimension stratégique du blanchiment de l’argent mais aussi de nombreuses formes de guerres informationnelles qui affectent régulièrement ce milieu.

Le rapport interministériel réalisé par Alain Juillet en 2006 rappelait ainsi les éléments du contexte : « Dans le jeu économique, il est souvent fait allusion à des manipulations d’information techniques ou financières pour parvenir à ses fins. Le terme « manipulation » d’une information renvoie précisément à l’idée de manœuvre tendant à fausser la réalité en incluant une transformation et une exploitation de celle-ci à des fins d’influence. En fait, cette « déstabilisation » implique à la fois la recherche d’une rupture d’équilibre et un impact négatif sur l’activité de la personne ou l’entité qui en est l’objet. C’est donc en ce sens qu’il peut constituer une agression directe ou indirecte aussi bien sur une personne, une organisation ou un groupe d’individus dans le sens où elle pourrait porter atteinte aux intérêts de ces derniers. Ainsi la manipulation de l’information sert-elle une action d’influence en cherchant à changer l’état d’une chose sans exercice ni d’autorité ni de puissance. »

La série Billions diffusée sur Canal Plus illustre à sa manière les multiples formes d’affrontement informationnel qui sont pratiquées par les milieux agressifs de la finance.  Afin d’éclairer ce sujet, nous publions ce document rédigé par Brice Fongue Sonna qui récapitule les différents angles étude sur les guerres informationnelles dans le milieu des traders.

Christian Harbulot

Lire le PDF : Lesguerresinformationnellesdanslemilieudestraders

Lire le PDF: RapportHRIEconclusionsjuridiques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

qui a été diffusée sur Canal Plus dont une idée de