L’émergence d’une culture partagée de l’intelligence territoriale

L’émergence d’une culture partagée de l’intelligence territoriale

 

Web, Réseau, La Technologie, Développeur, Touch, Doigt

 

Pendant longtemps, l’intelligence territoriale a été le parent pauvre de la démarche d’intelligence économique en France. Les premières tentatives ont été à l’initiative de l’appareil d’Etat. Au milieu des années 90, la direction régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement finança une mission soutenue par la CRCI de Bourgogne. L’objectif était d’étudier comment des PME volontaires pouvaient évaluer une amélioration de leurs pratiques en recourant à à des méthodes d’intelligence économique.

Le préfet Pautrat lorsqu’il prit son poste à la tête de la préfecture de Basse-Normandie et du Calvados en 1996 fut à l’origine de démarches très innovantes en chercha à comprendre comment améliorer l’offre informationnelle de l’Etat à destination du tissu économique local. Il conçut avec Philippe Clerc un schéma régional d’intelligence économique qui donnait une idée très dynamique du management de l’information à mettre en place au niveau d’un territoire.

La Basse Normandie poursuivit la démarche en menant par la suite différentes expériences qui lui ont permis d’être un pôle pilote, notamment dans le cadre de la réforme des régions. Un groupe de travail spécifique sur l’Intelligence Economique Territoriale a été mis en place en juin 2018 sur décision de la Commission Développement Economique de Régions de France. Le pilotage de ce GT assuré par la Région Normandie. Un rapport vient d’être rendu public (voir PDF ci-dessous) qui donne une idée de la manière dont l’intelligence économique territoriale commence à prendre forme dans différents territoires. A titre d’illustration, la Nouvelle Aquitaine a lancé en 2019 une feuille de route IE sous la direction de Philippe Nauche qui est vice président du conseil régional en charge de l’économie territoriale.

Notons à ce propos que la crise du covid-19 a souligné l’importance du positionnement sur le sol français d’un certain nombre d’activités vitales pour assurer la résilience du pays face à des crises graves de type sanitaire. La limitation de la dépendance de la France par rapport à des approvisionnements venant de l’étranger implique une réflexion nouvelle dans laquelle l’intelligence territoriale peut jouer un rôle très constructif.

 

Christian Harbulot

 

 

Lire le PDF : rdf_iet_ambition_des_regions_francaises_competitivite_entreprises_et_ter (1)

 

Documentation complémentaire

Note 1 : Op IE Bourgogne

Note 2 : Normandieintelligence_economique