La gestion de crise cyber pour une petite entreprise

La gestion de crise cyber pour une petite entreprise

Ransomware, Cybercriminalité

 

Des dizaines de PME et ETI subissent chaque année des attaques cyber. Le chiffre est en constante augmentation. Lors du Forum International sur la Cybersécurité qui s’est tenu à Lille en janvier 2020, le Directeur Général de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI), Guillaume Poupard a déclaré  : « si toutes les TPE/PME françaises venaient à subir de vastes attaques informatiques sur une courte période de temps, cela pourrait engendrer un désastre économique ».

La Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME) estime même que 4 entreprises sur 10 de moins de 50 salariés ont été victimes d’une cyberattaque en 2019. Etant donné que les TPE, PME et ETI représentent 99,8% des entreprises française et emploient 1 Français sur 5,  le risque de déstabilisation de l’économie  par des opérations de cyberattaques massives est réel. Si les grandes entreprises, à l’image de St-Gobain avec l’attaque NotPetya en 2017, ont la capacité d’absorber le choc (tout de même 220 millions de perte de chiffre d’affaire), les plus petites entreprises ne sont pas du tout armées pour surmonter de tels attaques.

Ce rapport est l’amorce d’une approche méthodologique pour les aider à faire face à ce type de menaces.

Oscar Adeossi, Toussaint Basantu Miesi, Léon-Darin Mintsa Mi Nzoghe

Lire le PDF :Méthodologiedegestiondecrisecyber_Mrsic5_Juillet 2020