Trié par
Étiquette : eads

La domination dialectique pour servir la domination économique

La domination dialectique pour servir la domination économique

Si le marché de l’aviation est, par nature, décidé au niveau politique, il est caractérisé par une visibilité telle que la société civile a une influence non négligeable à son encontre. Des décisions politiques majeures à ce niveau peuvent être remises en question à cause de polémiques (F-35 au Canada, Gripen en Suisse), ce qui implique des stratégies de communication de la part des grands fournisseurs pour convaincre des populations de façon différente que pour les décideurs.

Opération d’influence de Lockheed Martin réussie en Corée du sud

Opération d’influence de Lockheed Martin réussie en Corée du sud

Après son échec en 2002 concernant l’appel d’offre de 4O avions de combat en Corée du Sud, EADS se prépare à une nouvelle bataille pour vendre l’Eurofighter. En juillet 2012, la Defence Acquisition Program Administration (DAPA), organisme public sud-coréen, annonça que l’Eurofighter d’EADS, le F15 SE de Boeing et le F35 de Lockheed Martin étaient en lice pour un appel d’offre de 60 avions de combat livrable dès 2015, pour un coût maximum de 7,45 milliards de dollars.

PME : Arnaud Montebourg va dans la mauvaise direction

PME : Arnaud Montebourg va dans la mauvaise direction

En juillet 2012, le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg a confié à Louis Gallois la mission de réfléchir sur la compétitivité : « Le premier est relatif à la compétitivité, aux conditions dans lesquelles nous nous battons pour défendre notre industrie. On nous parle beaucoup du coût du travail : c’est un facteur important, mais ce n’est pas le seul !

Quand Airbus fait les frais de l’absence de stratégie de l’Union Européenne

Quand Airbus fait les frais de l’absence de stratégie de l’Union Européenne

Que doit-on comprendre au refus européen d’assouplir sa législation sur la taxe aérienne ? Décidée en 2008, cette taxe carbone aérienne est applicable depuis le 1er janvier aux grandes compagnies aériennes transitant par les aéroports européens pour lutter contre le réchauffement climatique, dont 28 compagnies chinoises.

Le Rafale : analyse de l’appel d’offre en Inde

Le Rafale : analyse de l’appel d’offre en Inde

Si la France n’a plus les moyens de sa puissance, l’Inde si ! Jamais l’équation géostratégique, industrielle et technologique n’a été aussi favorable à l’exportation du Rafale que dans le cas du marché indien. Le déplacement du centre de gravité du monde vers l’Asie conduit l’Inde, l’une des deux grandes puissances économiques du continent, à « émerger » aussi sur le plan stratégique.