Trié par
Étiquette : lafarge

Dossier : Le groupe Lafarge ciblé par une offensive informationnelle en Syrie

Dossier : Le groupe Lafarge ciblé par une offensive informationnelle en Syrie

Leader mondial des matériaux de construction depuis sa fusion en 2015 avec le suisse Holcim, le groupe Lafarge est la cible de plusieurs plaintes et attaques informationnelles suite à la parution d’un article dans le journal Le Monde en juin 2016, révélant de « troubles arrangements avec l’état islamique » dans le cadre des activités de sa filiale en Syrie entre 2013 et 2014.

La bataille informationnelle à l’origine de la rupture entre Lafarge et la mairie de Paris

La bataille informationnelle à l’origine de la rupture entre Lafarge et la mairie de Paris

En 2007 Lafarge acquiert une cimenterie en Syrie, à Jalabiya, qui entre en activité en 2010. A partir de 2011 le contexte syrien se complique et conduit au déclenchement de la guerre. C’est alors que de nombreuses entreprises françaises telles que Total et Air liquide décident de se retirer de Syrie. Ce n’est qu’en 2014, après que l’usine soit tombée aux mains de Daesh que le groupe Lafarge décide de quitter la Syrie.

Guerre d’information sur les termes de la fusion entre Lafarge et Holcim

Guerre d’information sur les termes de la fusion entre Lafarge et Holcim

La Décision a été prise depuis un an, en Avril 2014 concernant la fusion des deux géants du ciment Lafarge le français et Holcim le suisse, la transaction doit aboutir en juillet prochain. Des points en communs les mettent en entente pour une fusion. Ces dernières années, face à la demande atone de ciment en Europe, les deux géants ont donné la priorité à la réduction des coûts.

Orascom / Lafarge : Les contradictions entre les Etats et les entreprises

Orascom / Lafarge : Les contradictions entre les Etats et les entreprises

 En décembre 2007, Orascom Constructions vend au Groupe Lafarge, dans la plus grande discrétion et sans en aviser (ce qui est parfaitement légal) le gouvernement algérien, l’intégralité de son secteur cimentier (Orascom Building Material Holdings), dont ses actifs cimentiers en Algérie, pour 10.2 Milliards d’Euros. Or Lafarge avait déjà tenté sans succès de s’y implanter.

Le débat en Algérie sur les investissements étrangers

Le débat en Algérie sur les investissements étrangers

Le leader mondial des matériaux de construction, le groupe français Lafarge, étend son implantation en Algérie. Fin 2007, cet opérateur avait acquis pour près de 10 millions de dollars, les deux cimenteries du groupe égyptien Orascom Ciment,  implantée  en Algérie, une à M’sila dans les hauts plateaux et la seconde à Mascara à  l’ouest du pays. Par ce rachat, Lafarge s’offre une entrée, par la grande porte, sur le marché algérien  en détenant 60% de l’actif des  cimenteries.